Partage d'expériences

Forte de l’engagement de ses équipes, de ses expériences et de sa valeur de partage, ANA BELL GROUP témoigne chaque fois que possible qu’un autre modèle est possible.

Le défi écologique et l’économie circulaire

L'entreprise partagée

La coopération territoriale

Les Initiateurs

Le fondateur

Luc Bellière, ingénieur et docteur en Sciences, est membre du CJD depuis 2000. Il a fondé en 2008 Ana Bell Group (A.Bell426), résultant de la transformation d’une entreprise familiale créée en 1972 (Sofraser) en groupe d’entreprises partagées avec les salariés. Cet ensemble forme une communauté de moyens aujourd’hui ouverte aux créateurs et structures de l’ESS ou écologiques. Conférencier sur le défi écologique, la coopération territoriale et sur l’entreprise partagée.

Il est président-fondateur de PERSEE3C (Pour l’Engagement et la Responsabilité Sociétale des Entreprises, l’Économie Circulaire, Coopérative, Collaborative) après avoir créé et présidé pendant 8 ans le Conseil de développement de l’agglomération montargoise et rives du Loing. Il est administrateur de Pôle Sud Paris (ex GIP), de l’Association Des Industriels Montargois et du Rameau (Laboratoire d’innovations partenariales). Engagé dans l’éducation, après avoir été professeur en collège, à l’université et en école d’ingénieurs, il est, depuis 10 ans, membre du CA (PQ) d’un collège de ZEP, parrain du projet EPA dans un collège de zone rurale et de la première promotion du Campus de l’Inclusion de la Région Centre Val de Loire. Il a fondé en 2003 le CJD Montargis-Gâtinais.

Fort de son expérience de théâtre, il anime régulièrement des conférences et des tables rondes.

L'associée

Valérie Bellière, ingénieur et docteur en sciences, est adjointe au développement durable dans sa commune et conseillère d’agglomération. Elle participe à ce titre aux commissions développement durable, développement économique, emploi – formation – numérique et ainsi tente de favoriser le dialogue entreprises-élus. Elle est membre de la Croix Rouge et participe aux maraudes et au secourisme. Elle est secrétaire de l’Association PERSEE3C.

"C’est même un mécanisme de l’évolution du vivant : les organismes qui survivent le mieux aux conditions difficiles ne sont pas les plus forts, ce sont ceux qui arrivent à coopérer."

Pablo Servigne

Economie circulaire et défi écologique

 Confrontés aux limites du modèle économique linéaire, les entreprises constituent des lieux d’expérimentation privilégiés en vue d’enclencher la transition. Les bonnes pratiques existantes doivent ensuite être valorisées et dupliquées en vue de faciliter le passage à l’échelle de l’économie circulaire. Cela passe aussi par la mise en mouvement des territoires.

« Ma conscience environnementale s’est affirmée dès mon adolescence. En 2004, après avoir entendu Hubert Reeves et Albert Jacquard s’exprimer aux rencontres nationales du CJD, j’ai compris que notre planète filait droit dans le mur et que je devais participer au changement de modèle. J’ai notamment co-créé la commission nationale Environnement du CJD il y a quinze ans. Naturellement, j’ai déployé de nombreuses actions en ce sens dans mon entreprise, allant jusqu’à revoir nos activités même.”

Conférences

Entre 2005 et 2011, Luc BELLIERE a réalisé plus de 30 interventions publiques sur la question du défi écologique et de l’économie circulaire, au sein du CJD (Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprises),  de Chambres de Commerce et d’Industrie, de la Fondation Nicolas Hulot (avec Alain Grandjean qui la préside aujourd’hui), du Crédit Coopératif (avec Corinne Lepage et Philippe Desbrosses), des associations citoyennes ou chrétiennes ainsi que dans des établissements d’enseignement supérieur tel que Polytech, HEC, IHEE, IAE, ESCEM…

Depuis 2015, il reprend ses interventions pour partager les actions menées au sein d’Ana Bell Group vers plus de circularité.

Au début, les conférences les plus marquantes furent :

Sa première intervention dès 2005 lors d’une conférence au CJD portant déjà sur les limites des ressources terrestres dans une économie basée sur une croissance infinie et introduisait les notions de l’économie circulaire : symbiose industrielle (aujourd’hui EIT), circuits courts, Réduire-Réutiliser-Recycler, éco-conception.

Le colloque “Agir pour la terre : le grand défi énergétique” co-organisé par le CJD et les Amis du Monde Diplomatique a regroupé plus de 200 personnes au Lycée agricole du Chesnoy (45) sur deux jours en 2006.

Sa conférence conjointe avec Alain Grandjean aux Rencontres nationales du CJD à Praz sur Arly en 2008 auxquelles participait le glaciologue Luc Moreau.

Collaboration et Gouvernance :
L’entreprise partagée

Pensant préférable le partage à l’exercice du pouvoir solitaire, Luc BELLIÈRE mène une série d’expériences atypiques : externalisation de l’activité commerciale, puis de l’activité de maintenance, allant jusqu’à laisser la majorité du capital aux salariés mais aussi en associant des parties prenantes externes (clients ou fournisseurs). La géométrie du groupe évolue mais reste frappée d’une obsession : personne ne peut prendre seul des décisions radicales. Ce principe de partage est aujourd’hui étendu aux relations avec le tissu local. Ana Bell Group démontre que le partage du pouvoir et l’autonomisation requièrent une transformation de longue haleine, éminemment valorisante. 

“En interne, nous nous efforçons de passer du collaboratif au coopératif : en dépit d’intérêts individuels différents, nous participons à une aventure collective qui nous dépasse. Un salarié n’a guère d’autre moyen, pour faire valoir ses intérêts, que de demander une augmentation. En revanche, un associé fait de l’intérêt de l’entreprise le sien propre. Cette coopération produit de la connaissance. Nous élaborons nos plans stratégiques en y associant pleinement les collaborateurs : que veulent-ils pour leur entreprise ? Au regard des 17 objectifs du développement durable, lesquels constituent des enjeux prioritaires ? Desquels l’entreprise doit-elle s’emparer ?” (article Ecole de Paris).

Contributions

Entre 2005 et 2011, Luc BELLIERE a réalisé plus de 30 interventions publiques………

Sa première intervention dès 2005 lors d’une conférence au CJD portant déjà sur les limites des ressources terrestres dans une économie basée sur la croissance.

L’organisation du colloque “Agir pour la terre : le grand défi énergétique” co-organisé par le CJD et les Amis du Monde Diplomatique qui a regroupé plus de 200 personnes au Lycée agricole du Chesnoy (45) sur deux jours en 2006.

Sa conférence conjointe avec Alain Grandjean aux Rencontres nationales du CJD à Praz sur Arly en 2008 auxquelles participait le glaciologue Luc Moreau.

Coopération et Engagement Territoriale

Fondé sur le co-développement et le partage d’expérience, Ana Bell Group se positionne comme un catalyseur territorial permettant grâce à une synergie positive, une dynamique de co-construction territoriale.

Ainsi, Ana Bell Group s’engage dans une écologie industrielle et territoriale (EIT) qui est un levier pour mobiliser les acteurs de terrain en faveur de la transition écologique.

L’écologie industrielle et territoriale (EIT) est la mise en œuvre sur le territoire de l’économie circulaire en privilégiant la coopération; l’objectif de développement durable (ODD) 17 au service du déploiement local et de l’économie circulaire.

« Les Français sont clairs et plein de bon sens : ils attendent que l’action concrète pour relever nos défis collectifs soient valorisées. Pourtant, ils constatent que le levier prioritaire utiliser est la norme… qui ne les mobilise pas ! Pour être efficace, ils réclament un « devoir d’alliance » entre les collectivités territoriales, les entreprises et les associations. Ils estiment que cela permettra d’inventer ensemble des solutions à la hauteur des enjeux : à la fois réduire les fragilités et faire émerger de nouveaux moteurs de croissance et d’emploi », Charles-Benoit HEIDSIECK, Président-Fondateur du RAMEAU, laboratoire de recherche qui pilote l’Observatoire des partenariats. 

La mission ministérielle a permis de forger des convictions et d’identifier des leviers d’accélération des alliances stratégiques entre associations, entreprises et pouvoirs publics. Ainsi elle a permis d’agir concrètement pour une triple (re)connaissance du “faire alliance” avec la reconnaissance de la réalité des alliances stratégiques, la diversité des données, outils et compétences et enfin la reconnaissance de la nécessité d’un “droit de l’alliance ».

Relative au développement de l’engagement collectif et des alliances innovantes au service de l’intérêt général sur les territoires, pour une société durable. Inégalités, éducation, santé, droits des femmes, dérèglement climatique, alimentation, logement… Autant de défis sociaux et environnementaux, accentués par la crise, qu’il nous faut relever pour parvenir à un avenir meilleur, plus durable et souhaitable pour tous.

Nous nous engageons, sur nos territoires respectifs et dans nos « mondes » réconciliés, à mettre fin à la loi du plus fort seul, pour écrire la loi du plus impactant ensemble

Articles

  • “Le Développement Durable en Entreprise”

    Bellière Luc. 2010 (Séminaire DD IAE)

  • "Foi, économie et écologie”

    Bellière Luc. 2010 “

  • “Ana Bell Group - Communauté de Partage de Moyens et de Compétences”

    Bellière Luc. 2021 (intervention ISG Master SCM)

  • “EFC et EIT en pratique, L’ODD17 au service du déploiement de l’économie circulaire”

    Bellière Luc. 2021 (Présentation Oxygène)

  • “Ana Bell Group Le Groupe”

    Bellière Luc. 2017 (Présentation CCI Décembre 2017)

  • “PERSEE3C

    Bellière Luc. 2021 Présentation EC EIT” (PowerPoint)

  • L’autonomie, une révolution quantique ?

    Le Journal de l’Ecole de Paris du Management, Éditorial | Cairn.info

  • “Le Grand Défi Énergétique - Janvier 2008 Constats et Enjeux”

    Bellière Luc. 2008